Récupérer sa Moto Mise en fourrière : Frais, Délai et Documents à Présenter

moto fourriere

Aujourd’hui, face à la croissance des activités de mise en fourrière en France, il est important de connaitre les procédures et formalités devant être respectées lorsque l’on veut récupérer un véhicule qui a été mis en fourrière. Dans cet article, nous allons découvrir les informations nécessaires pour récupérer sa moto mise en fourrière : le montant des frais à payer, le délai imparti, les autorités à contacter et les documents indispensables à présenter.

Comment Récupérer sa Moto Mise en fourrière ?

Lorsque votre moto ou voiture est mise en fourrière, il convient de connaître la procédure à suivre pour procéder à son enlèvement. Si une fourrière a été demandée par la police, des frais de mise en fourrière sont à payer avant la restitution du véhicule. Ces frais peuvent varier selon les cas et le lieu où le véhicule a été mis en fourrière (ville, État). Dans ce cas, il faut contacter la fourrière pour savoir quels frais doivent être payés et le délai de paiement applicable. Une fois que les frais de mise fourrière sont payés, le propriétaire du véhicule peut procéder à l’enlèvement. Pour procéder à l’enlèvement du véhicule, le propriétaire devra présenter à la fourrière les documents suivants : carte grise, preuve d’assurance, carte d’identité ou passport et une pièce d’identité du procureur de la République. Enfin, le numéro de plaque d’immatriculation du véhicule doit être mentionné sur le formulaire de restitution. À noter que si le véhicule est uniquement bloqué par une roue lorsqu’il est mis en fourrière, il est nécessaire de présenter un document prévenant que le véhicule ne peut pas être déplacé par ses propres moyens. Une fois ces documents présentés à la fourrière, le propriétaire doit récupérer son véhicule au plus tôt. Cependant, avant l’enlèvement du véhicule, il faut également s’assurer que l’autorité qui a demandé la fourrière ait été informée par le propriétaire de la restitution du véhicule. Dans certains cas, l’autorité chargée du contrôle des véhicules peut avoir demandé que le véhicule reste en fourrière pour une période encore plus longue. Le lieu où un véhicule a été mis en fourrière est généralement indiqué dans le document de mise en fourrière. Si ce n’est pas le cas, il suffit de contacter les autorités locales qui détiennent cette information et qui pourront également indiquer le montant total des frais à payer pour récupérer le véhicule.

Qu’est-ce qu’une fourrière ?

Une fourrière est une autorité qui prend en charge l’enlèvement et la mise en garde des véhicules immobilisés ou volés sur la route ou à un autre endroit. Elle prend en charge la réparation, le contrôle, la vérification et l’enlèvement des véhicules relevant de toute infraction au code de la route. En France, le maire est responsable du département des véhicules fourrière et peut prendre des mesures spécifiques pour s’assurer que les véhicules immobilisés ou volés ne constituent pas un danger pour la population.

Pourquoi un véhicule peut être mis en fourrière ?

Un véhicule peut être mis en fourrière pour une infraction au code de la route ou un comportement dangereux, mais également si le stationnement présente une gêne pour la circulation ou l’accès des personnes à certains lieux (garage, arrêt de bus…). Dans ce cas-là, le propriétaire du véhicule risque une amende entre 30 et 135€.

Quelles sont les consignes lorsque votre voiture est placée en fourrière ?

Lorsque votre véhicule est placé en fourrière, il y a plusieurs consignes à respecter pour le récupérer :

  • Vérifier que les frais de mise en fourrière soient payés ;
  • Présenter à la fourrière les documents nécessaires (carte grise, preuve d’assurance, carte d’identité ou passport et pièce d’identité du procureur de la République) ;
  • Fournir le numéro de plaque d’immatriculation du véhicule sur le formulaire de restitution ;
  • Informer l’autorité qui a demandé la fourrière avant l’enlèvement du véhicule.

Conclusion

La mise en fourrière d’un véhicule se produit lorsque celui-ci est immobilisé pour une infraction au code de la route, pour entraver la circulation ou pour un stationnement gênant. Il convient de respecter certaines conditions relatives au paiement des frais fourrière et à la présentation des documents nécessaires pour procéder à la restitution du véhicule. Le lieu de mise en fourrière peut être connu auprès des autorités locales. Dans tous les cas, il est important de bien suivre les instructions et de s’assurer que l’autorité qui a demandé la fourrière soit prévenue avant l’enlèvement du véhicule.

Retour haut de page